top of page

Le blog présente la presse et l’actualité de NOLWENN FALIGOT ainsi qu’une série exclusive d’articles avec un point de vue singulier sur la mode, l’art et la culture ; en Bretagne, dans les Pays Celtes et au-delà.

Des "TALENTS BRETONS" pour la fête de la Bretagne

À l'occasion de la Fête de la Bretagne / Gouel Breizh du 12 au 21 mai 2023, NOLWENN FALIGOT souhaite mettre en avant des marques bretonnes dans différents univers et dont les valeurs sont en adéquation avec celles de la marque de vêtements à l'âme bretonne.


Il s'agit de célébrer la Bretagne, ses savoir-faire et ses talents en partenariat avec des marques et des créatrices privilégiant le local et le solidaire, l'écoresponsabilité des matières et des procédés de production raisonnés, alliant l'artisanat et séries limitées.


La valorisation de la Bretagne est également un des points forts de ses marques finistériennes, qui s'inspirent du patrimoine breton, des emblèmes de la région et de ses matières premières.


Ainsi, cela permet d'imaginer leurs produits en harmonie avec les vêtements NOLWENN FALIGOT, pour compléter l’univers de la marque.



La Pointe du Vent


© La Pointe du Vent
© La Pointe du Vent

Tout d'abord, je vous propose de découvrir l’univers de Audrey, créatrice de bijoux de la pointe du vent. La Pointe du Vent ce sont de bijoux attachants réalisés en laiton de qualité européenne (sans plomb ni nickel) par Audrey dans son atelier Quimpérois et dorés à l'or fin. Des bijoux poétiques et uniques, fabriqués à la main.


© La Pointe du Vent

Laminage, soudage, martelage, recuit, découpe, perçage, polissage…Ce ne sont que quelques étapes et techniques utilisées par Audrey afin de réaliser les bijoux de la marque. Après avoir été fabriqués, les pièces sont mises sur fil dans l’atelier afin d’être envoyées chez un doreur qui applique sur les bijoux une couche de bronze ou de cuivre puis une couche d’or qui peut aller jusqu’à 3 microns (pour les bagues).


Ensuite arrive la délicate phase du montage, à nouveau réalisée à Quimper par Audrey. Les crochets seront posés sur les boucles d’oreilles, les pendentifs se joignent à leurs chaînes, la résine ou les pierres sont posées lorsque le modèle le requiert.




Inspirée par la Bretagne et sa tradition dentellière, Audrey a très vite eu envie d’en laisser l’empreinte dans le métal pour réaliser des bijoux uniques qui touchent le cœur de chacun.


Amoureuse des textures, elle prend aujourd’hui un grand plaisir à laminer, marteler ou plisser le métal afin que chaque bijou ait sa propre identité.


© La Pointe du Vent






Sa dernière collection Hortense met en valeur un autre aspect de la Bretagne : la fleur d’hortensia avec une empreinte de pétales de cette plante emblématique de la région.


Une délicate association : le collier Danse à motif dentelle à porter sur le t-shirt TEILO en jersey fin ©Pik da Bik

Retrouvez les bijoux d'Audrey sur son site internet : www.lapointeduvent.com


Rivalin

©Rivalin
©Rivalin

Pour continuer, je vous présente une très vieille maison finistérienne : Rivalin le fabricant breton de chaussons et sabots depuis 1925. L’atelier situé à Quimper produit ses charentaises traditionnellement, alliant qualité et confort.


Depuis 1925, l’atelier familial fabrique toujours des sabots et des chaussons et défend une tradition et un savoir-faire plus que centenaire. Des années 1920 jusqu’à la guerre, les sabots se vendaient par caisses. C’était la chaussure de monsieur et madame tout le monde. En Bretagne, les “botoù koad” en breton (à retrouver dans "l'abécédaire de la mode bretonne") ou “chaussures de bois”, résisteront plus longtemps qu’ailleurs à l’arrivée d’autres types de chaussures. On les apprécie pour leur solidité, mais aussi leur étanchéité, et c’est important en Bretagne.


©Rivalin

Paul Rivalin achètera en 1970 une fabrique de chaussons nommée Monserrat, située à deux pas de son propre atelier. Avec le chausson, l’entreprise entame une vraie diversification. En 1987, c’est Gérard Rivalin, le petit-fils du créateur, qui reprend les rênes de l’affaire. Il restructure l’entreprise pour en faire l’atelier que nous connaissons aujourd’hui en le recentrant sur les produits phares, à savoir les chaussons et les sabots traditionnels en cuir.




C’est une quatrième génération avec Vincent Rivalin, arrière-petit-fils du créateur de l’entreprise, qui suit la tradition familiale. L’entreprise innove et créé des chaussons fantaisies, des pantoufles modes, des charentaises colorées, des sabots imprimés, et vend des sabots et des chaussons jusqu’au Japon.


©Rivalin











un des derniers fabricants de charentaises Made in France, Rivalin est labellisé “Produit en Bretagne” ainsi que “Entreprise du patrimoine vivant” par le ministère de l’artisanat, du commerce et du tourisme. L’année 2012 a vu Vincent Rivalin élu président de la relocalisation via le label Produit en Bretagne, et s’est également vu décerner le prix du public des “Trésors vivant de l’artisanat”.


Une association des plus douillettes de la tête aux pieds avec le tour de cou ALANA rayé et les charentaises marinières ©Pik da Bik

Retrouvez les chaussons et les sabots Rivalin sur le site internet : www.rivalin.fr


Atelier Boem


©Atelier Boem
©Atelier Boem

Pour poursuivre, je vous propose de découvrir l'Atelier Boem. Le travail de création de Françoise s’accorde parfaitement avec la démarche NOLWENN FALIGOT par son inspiration du patrimoine breton. Atelier Boem ce sont des créations textiles d’exception pour la maison. Une interprétation intemporelle et contemporaine de la broderie bretonne pour des pièces poétiques.


Boem, du breton : sillon de terre ; charme, émerveillement.

Mue par la volonté de transmettre l’héritage millénaire de la broderie bretonne, Françoise Kerjose a fait éclore l’atelier de confection Boem. Un projet de sens inspiré par sa terre natale et nourri par des années d’expérience à œuvrer pour les entreprises du patrimoine finistérien. Boem célèbre le lien à la terre et à la matière, la floraison bleutée des champs de lin, les lignes dessinées par le fil, le chemin que l’on trace avec conscience.




L’atelier conçoit du linge brodé et du linge imprimé avec passion et exigence. Sur des matières naturelles et nobles tel que le lin, les motifs uniques content l’identité singulière de la Cornouaille d’hier et d’aujourd’hui. Comme une évidence, défendant une vision de la création artisanale à échelle humaine et respectueuse du vivant, Boem porte en son cœur l’attachement profond à ses racines et l’amour du travail bien fait.












Une interprétation à la fois contemporaine et intemporelle de la broderie pour un héritage respecté, célébré et réinventé. Des pièces uniques brodées main et réalisées en petites séries, pour les particuliers et les professionnels.

Une matière commune, sur soi et pour la maison : le lin. La ceinture AZILIZ portée sur votre tenue sera parfaitement assortie au coussin brodé (pièce unique pour l'occasion) dans la même matière. ©Pik da Bik

Découvrez en plus sur les créations de Françoise sur son site internet : www.atelier-boem.fr



Bag Affair


©Bag Affair
©Bag Affair

Pour terminer, je vous présente la marque brestoise Bag Affair. Bag Affair ce sont sacs d’affaires qui allient innovation, engagement éthique et durabilité. Une marque féministe pour des sacs pratiques et élégants pour les femmes d'affaire, et les autres.


©Bag Affair


Pour Bag Affair, le sac à main est plus qu’un accessoire pour transporter ses outils, ses documents ou ses objets personnels. Le sac à main fait partie de notre personnalité, tout comme les vêtements et a un impact sur sur notre façon de marcher et notre confiance.

Bag Affair veut donner de l’autonomie aux femmes grâce à de bons sacs d’affaires.




Tous les articles sont conçus de manière intemporelle mais élégante pour accompagner les femmes pendant de nombreuses années. Bag Affair utilise des matériaux en provenance d’Europe uniquement et cherche à soutenir au maximum l’économie locale et à réduire au maximum son impact environnemental.


©Bag Affair







Les sacs de la marque sont en liège, un des matériaux les plus respectueux de l’environnement, solide et robuste pour une utilisation intensive, mais aussi esthétiquement élégant. La matière CORKonLINEN (à savoir liège sur lin) est unique : résistante mais compostable, c’est une matière innovante conçue pour remplacer le cuir et toutes sortes de PVC et plastiques dont la marque détient le brevet.



Une association indispensable, un duo d'accessoires pratiques et élégants le sac fourre-tout et la pochette bracelet accompagnés de la capuche réversible AELA ©Pik da Bik


Retrouvez la gamme des sacs Bag Affair sur son site internet : www.bag-affair.fr



Toutes ces marques partagent des valeurs communes avec NOLWENN FALIGOT de savoir-faire, de qualité au travers des matériaux, des procédés et des lieux de fabrication ainsi qu'un attachement à la Bretagne. Il y a bien sûr encore bien d'autres marques à découvrir qui portent ces même valeurs en Bretagne. J'espère que vous aurez ainsi fait de belles découvertes finistériennes...

Comments


© 2020 NOLWENN FALIGOT, All rights reserved

bottom of page